• Aile de poulet, le roman-photo

    Pour la première fois, Rognure d'Orteil, avec l'aimable participation de Lionel Jospin et de ses trois chiens ventriloques, a l'honneur de vous présenter son tout nouveau roman-photo : Aile de Poulet !

    Synopsis : Aile de Poulet retrace un épisode de la vie passionnante d'Adam, mélangeur de cartouches d'encre et rongeur de poutre en fer, qui va faire une rencontre à laquelle il ne s'y attendait pas...

     

    Adam est un jeune homme nu. Un jour, alors qu'il dormait tranquillement avec une serviette à la place de la couette, Tony, son patron, l'appela.

    - ADAAAAAAAAAM !!!!! RAMENE TON CUL DANS TON BUREAU TOUT DE SUITE !!!!! ET BORDEL, HABILLE-TOI !!!

    Adam se leva aussitôt, bordel, s'habilla et ramena son cul dans son bureau tout de suite.

    - Bonjour patron, ça va comme vous voulez ?
    - Non, j'ai la diarrhée, du coup ça me fait crier.

    Soudain, un crabe géant qui mâchait un chewing-gum à la menthe forte apparut.

    - Avez vous vu mon briquet ?, demanda-t-il aux deux grosses pédales, il est long, dur et allergique aux choux fleurs.

    Après un silence, durant lequel Adam et ses collègues firent une pyramide humaine, Adam répondit.

    - Je crois que je l'ai vu sur la banquise, je peux t'y emmener, poil à la bite ?

    - Oh oui ! répondit le crabe, qui s'appelait Jérôme, sur un ton très enthousiaste.

    Alors ils partirent en tondeuse à gazon jusqu'au pôle Nord.

    Arrivés sur la banquise, six ans plus tard, Adam demanda au crabe, avec qui il avait commencé à tisser des liens d'amitié :

    - Au fait, Jérôme, sur un ton très enthousiaste -

    - Je te l'ai déjà dit, appelle-moi Jérôme, sur un ton. Plus de ça entre nous.

    - Au fait, Jérôme, sur un ton, de quelle couleur es ton briquet, déjà ?

    - Peu importe, je ne fume pas !, répondit le crabe géant, et de se mettre à rire en dansant des claquettes avec son joli chapeau melon et sa canne en bois d'if.

    C'est ainsi qu'Adam encula Jérome, sur un ton très enthousiaste.

     

    FIN

     

    Remerciements tout particulier à :

    Adam, Tony, et le reste de la troupe des Moulinets Venteux du Pont des Huîtres, ainsi qu'à Jérôme, sur un ton très enthousiaste, pour leur aimable participation à notre projet photographique,

    Jimmy Hendrix pour la bande-son, reprise de "Ne Me Quitte Pas" de Diam's,

    La mairie de la banquise qui nous a laissé prendre des clichés dans leur ville,

    Ma mère, pour m'avoir dépucelé,

    M. Reynolds, l'inventeur du slip en cuir,

    et enfin merci à Freud, sans qui je n'aurais jamais assumé ma scatophilie profonde.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :