• Harry Cover : la version non censurée (enfin presque...) ; chapitre 1 et 2 !

    Chat bite 1 : Harry Cover débarque chez son oncle et sa tante, un samedi soir à 22h35, alors que le quartier était paisible.

    Tout est dans le titre du chat bite, pas besoin de préciser plus...

    Chat bite 2 : Harry Cover ; cette grosse victime !

    Au 4 rue Private Gay Pride, un dénommé Harry Cover se réveillait dans sa chambre. Il devait dormir dans les toilettes (dans la cuvette) sans faire de bruit si possible. Cette nuit là l'oncle Nernov s'était levé pour chier deux fois, le cousin Yudled avait uriné à côté de la cuvette, car il était bourré et la tante Geranium ne faisait pas caca suite à son amputation annale. Aussi, Harry s'éstimait heureux et se leva de bonne humeur, il avait vu pire. Au moins personne n'avait la gastro aujourd'hui. Il alla préparé le petit déjeuner, l'apporta à son oncle qui le jeta à la poubelle comme tous les matins et qui disputa Harry, lui reprochant de porter des lunettes et d'avoir deux mains.

    Ce matin là c'était l'anniversaire du cousin Yudled, pour ses 11 ans, ses 140 cm et ses 235 kilos, on peut dire que Yudled aimait bien reprendre du dessert. Ses parents lui avaient acheté une voiture, un avion de chasse, un avion de pêche, une marmotte électrique, un poussin bilingue et un vibro-masseur. Harry avait eu la bonne idée de lui payer un abonnement Slim Fast mais la tante Géranium prit ce présent comme une insulte et condamna Harry à lécher les pneus de la voiture pendant 2 heures.

    Une fois les pneus léchés, l'oncle Nervov lui demanda de sucer le pot d'échappement (pendant que la voiture était en marche) et de manger du verre. Les Yursled étaient des gens charmants, qui aimaient beaucoup faire des blagues au petit Harry ; comme lui mettre des fourmis dans son slip, lui amputer des bras, mettre le feu à sa couette ou encore mettre des clous dans son lit. Harry n'appréciait pas trop le sens de l'humour des Yursled, il préférait se déguiser en femme ou en tortue géante.

    Trois jours plus tard Harry Cover fêtait ses 11 ans et son premier poil pubien. Comme cadeau la tante Géranium lui cassa une brique sur la tête, l'Oncle Nervod cacha des mines dans sa chambre (dans les W.C) et le cousin Yudled lui mit son pied dans la gueule. Harry avait été gâtés, l'année dernière il s'était cotisé pour lui payer un suicide ; une corde. Mais ce jour là fut exceptionnel pour Harry, en effet un mec velu, barbu avec une coupe afro se pointa au 4 Private Gay Pride,

    Il se prénommait Dagrih, rubéole de son prénom. Il était gros, moche et il sentait le rat mort décomposé. Il avait dans sa main un portemanteau magique avec lequel il pouvait chauffer la soupe ou encore transformer des mouches en cartes postales. En même temps que le gros Dagrih arrivait dans la maison, une tonne de lettres s’engouffrèrent dans la maison avec le nom de Parry Hotter écrit dessus. La surprise fut grande ! Dagrih se mit à danser le tcha-tcha sur les mains en jouant de l’harmonica avec ses fesses tandis que Harry se trifouillait la nouille.

    Les Yurdled devinrent fou de rage, surtout ce connard d’oncle Nernov, il attrapa les 80 mille lettre avec ses mains de cochon et les rangea dans un sac. Quand le bordel fut terminé il lança des pierres à Harry mais Dagrih lui lança un sort et il se transforma en chameau pendant 3 minutes. La tante Géranium s'évanouit et le cousin se mit à faire des galipettes en rigolant.

    " Harry tu es un sorcier ! " lança Dagrih en se touchant le nez avec son pied gauche.

    " C’est vrai ? " demanda Harry, qui se titillait le genou avec l’oreille.

    " Oui " répond Dagrih qui se chatouillait l’aisselle avec le dos.

    Puis Dagrih annonça à Harry qu’il était milliardaire, que ses parents avaient été tué par Lord Trolldemorve, qu’il avait un très gros nombril, qu’il savait loucher pendant 5 minutes en pliant les jambes et que bientôt il irait Potdelard, une école de sorcier spécialisée dans la charcuterie et l’agro-alimentaire….

    (la suite bientôt sur varicesauxfesses.blogg.org)

     

    ...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :