• Mouche au chocolat - la recette

      

    Pour trois personnes :

    • Prenez deux bonnes grosses mouches bien vivantes (un mâle et une femelle) ;
    • Mettez les en condition afin qu'elles copulent sauvagement (le plus sauvagement possible) : posez-les sur une cuillère à soupe de vin chaud, ou de vodka, ou tout autre alcool, ça fera l'affaire ;
    • Laissez-les copuler, puis attendez que naissent leurs quelques milliers de larves (les conserver dans un bocal ou autre récipient) puis qu'elles grandissent bien ;
    • Faire fondre deux ou trois plaquettes de chocolat blanc, ou chocolat au laid, ou n'importe quel chocolat en fait ;
    • L'ajouter au bocal, ou bien effectuer un transfert des mouches dans un saladier, mais ceci est plus risqué : beaucoup de mouches pourraient s'échapper. Ou alors assomez-les avec des miettes de pain (travail long et laborieux) ;
    • Vous pouvez laisser le bocal ouvert : les mouches sont emprisonnées dans le chocolat fondu ;
    • Préparez un plat à tartes en le tartinant de beurre, de poivre, d'huile, de jus de chaussettes et, pour les hommmes, les vrais, un peu d'extrait de bave de chameau (personnellement je rajoute aussi un peu de défection de pigeon ramier. Miam !) ;
    • Une fois le plat prêt, versez-y le contenu du bocal (ou du saladier, cf plus haut) puis mettez-le à cuire au four, thermostat 897, pendant environ 12 minutes et 26 secondes ;
    • Vérification de la cuisson : pour vérifier que votre préparation est bien cuite, mettez-vous un cure-dent entre les fesses, criez "Gloire à Satan" en norvégien 6 fois de suite en sautant à cloche-pied sur le ventre de votre belle-mère, claquez votre langue trente-deux fois et fléchissez les cuisses en ous grattant le nez, puis plantez un couteau dans la préparation. Si les mouches chantent Yakalelo, remettez encore le four en marche, pendant environ approximativement à peu près à quelques heures près quelques minutes, puis, pour vérifier si c'est prêt, recommencez la manoeuvre décrite précédemment, à cette exception près qu'il ne faut pas crier "Gloire à Satan" mais "Au secours, les flics mangent une sucette" (toujours en norvégien, bien entendu).
    • Servez impérativement chaud, froid ou tiède dans un pantalon de velours bleu ciel ;
    • C'est prêt ! Bon appétit !

    !!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :